Comment tendre une voile d’ombrage ?

23 février 2016

Pour pouvoir tendre correctement votre voile d’ombrage

Il faut

  1. Que votre toile corresponde bien à son cadre de fixations (façade et poteaux), cela veut dire que la toile aura été dessinée et installée correctement par rapport aux bissectrices de ce cadre
  2. Que l’ensemble porteur (façade et poteaux) soit raide, évitez donc les mâts en bois résineux qui pourront être souvent un peu souples (suivant leur forme et section)
  3. Que votre tissu de toile soit de qualité, à savoir un grammage suffisant (minimum 300 gr/m2) et un tissage de qualité (produit de marques reconnues (Ferrari – Dickson – Latim – Giofex)

Une fois ces éléments réunis, l’idée sera de tendre suffisamment votre toile pour éviter les poches d’eau. Pour cela il y a différentes méthodes :

La tension par cordage sans poulie

Essayez de faire au moins deux ou trois passages de cordage entre œillet et piton avant de faire vos nœuds.

La tension avec cordage et mousquetons inox

Comment tendre une voile d’ombrage ?

La tension avec palan (ensemble poulies et cordage)

Comment tendre une voile d’ombrage ?

La tension avec ridoir inox

Comment tendre une voile d’ombrage ?
Il n’y a pas de formule mathématique pour savoir si vous tendez trop ou pas assez, vous devez regarder votre toile, si possible par le dessus, trouver le moment de tension idéal et s’arrêter avant de voir des plis importants se dessiner sur la toile.
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer